Comment réussir son pitch d'entreprise ? – Formation Prise de Parole

Maîtriser sa prise de parole

L’elevator pitch, vous connaissez ? Souvenez-vous, il s’agit de la présentation rapide de votre projet à un potentiel investisseur le temps… d’un trajet en ascenseur. Comment être sûr de capter l’attention de votre interlocuteur “minute” ? Voici quelques secrets de professionnels pour tirer votre épingle du jeu. À vos marques, prêts ? Pitchez !

Un plan d’attaque ciblé

Malgré son apparente décontraction, un pitch n’a rien d’improvisé. Il se doit même d’être totalement réfléchi et affûté. Pour cela, une seule possibilité : la préparation. Avant même d’écrire un texte de présentation, faites le point sur vous-même. Clarifier votre but : trouver des associés, un distributeur, des investisseurs. Déterminez les personnes à toucher, pour ensuite trouver les phrases, et mots, qui conviennent le mieux.

Une préparation d’athlète

Vient alors l’entraînement en lui-même. Répétez encore et encore votre texte, votre approche et votre accroche devant des amis, une caméra… Tous les moyens sont bons pour avoir un avis objectif ! Le but est crucial : si demain vous vous trouvez en présence d’un investisseur, vous saurez saisir votre chance, avec l’aisance qui va avec (du moins en apparence !).

Une première impression top

Dans un laps de temps si court, les premières secondes sont les plus importantes. Et le paraître joue une grande part dans ce qui se décidera par la suite. Votre défi : capter l’attention de votre cible tout de suite. Tout est permis, l’humour, la provoc’, la créativité… Vous êtes en représentation, ne l’oubliez pas, alors faites preuve d’audace pour qu’on se souvienne de vous !

Prochaine formation « Gagner son auditoire » les 4 & 5 octobre 2016
⟡ Inscrivez-vous vite !⟡

Un discours façon “bande annonce”

Si on compare votre projet à un film, le pitch correspond à la bande annonce ! Donnez envie, mais n’en dites surtout pas trop ! D’abord, parce que vous ne pourrez pas – vous disposez seulement de 1 à 3 minutes, top chrono ! – et risqueriez de tout embrouiller. Également parce que le but est d’obtenir un rendez-vous. Votre cible doit avoir envie d’en savoir davantage sur votre projet ! Appuyez-vous sur une idée forte, quelques chiffres concrets, ou mieux, présentez un problème connu, et expliquez brièvement en quoi vous, et personne d’autre, apportez une plus value.

Une image vaut mille mots

Quoi de plus marquant qu’un discours imagé, ponctué par des comparaisons bien senties pour en mettre plein la vue  de votre interlocuteur en seulement quelques instants ? Adieu le jargon ! Racontez plutôt une histoire, avec des images en guise d’exemples. Ainsi, votre message restera ancré plus longtemps dans son esprit .

Une conclusion travaillée

Vous arrivez au terme de votre mini entrevue, ce n’est pas le moment de négliger votre conclusion. Le but étant d’être rappelé ou, mieux encore, de convenir d’un rendez-vous : soignez particulièrement votre phrase de sortie. Celle-ci doit inviter à autre chose et piquer la curiosité de votre interlocuteur. Si vous avez finement joué, vous devriez récolter les fruits de votre travail.

Source de l’image à la Une : Stockvault (Jack Moreh)